Offre surprise pour l'achat de 2 chemises et +
Offre surprise pour l'achat de 2 chemises et +
Cart 0

L’évolution de la chemise à travers les siècles

La chemise est souvent caractérisée d’« indémodable » ou de pièce « intemporelle », du fait qu’elle réapparaisse à chaque saison et sache se moderniser.

Tout comme la mode au fil des années, la chemise, et notamment son usage, a évolué au cours du temps. Notre marque de vêtements éco-responsables et made in France, But You’re French, retrace ainsi cette histoire.

La chemise, une pièce qui a su s’adapter

La chemise la plus ancienne fut découverte en Egypte antique, 3000 ans avant JC.

Elle possède également un ancêtre : la tunique. Celle-ci, aussi bien portée par les hommes que les femmes, servait de sous-vêtement dans l’Antiquité. Puis, au Moyen-Âge, la chemise, encore utilisée comme sous-vêtement ou chemise de nuit, devient plus commune au sein de la population occidentale et notamment chez les personnes de condition modeste. On la retrouve généralement en lin, ortie ou chanvre. Elle est sobre, non teinte mais arbore parfois des motifs.

Après la grande peste, de nouvelles techniques de tissage et teinture répondent au désir de meilleures conditions de vie et de luxe de l’aristocratie : la chemise possède alors un col et commence à devenir un vêtement masculin.

A l’ère Post-Renaissance, les chemises deviennent un habit de luxe et se boutonnent dès lors par la gauche pour les chemises féminines et par la droite pour les chemises masculines, ce que l’on retrouve encore aujourd’hui.

Au début du 18ème siècle, la chemise possèdent de longs pans servant également de sous-vêtements. Tout au long de ce siècle, la chemise s’orne également de volants au niveau du cou.
Durant le 19ème, les cols et poignets des chemises habillées se détachent pour pouvoir être lavés indépendamment.


C’est en 1871 que l’habilleur Brown, David & Co brevète les premières chemises se boutonnant jusqu’à la taille, étant jusqu’alors enfilées par le cou.

A partir du XXe siècle, la chemise devient plus confortable et commence à être portée par les femmes.

Dans les années 1920, on utilise les termes « col bleu » et « cols blancs » pour désigner les positions hiérarchiques, la chemise est donc déjà utilisée au travail. Puis en 1930, les premières chemises à col fixe apparaissent. Enfin dans les années 1950, on voit apparaitre la chemise à manches courtes habillée.

Désormais la chemise est devenue une véritable pièce de mode qui se décline sous tous les motifs et matières et est aussi devenue cintrée.

La chemise a donc beaucoup évolué au fil des siècles et a su s’adapter aux différents besoins des époques.

A l’origine, la chemise n’était donc utilisée qu’en tant que sous-vêtement, aujourd’hui elle compose nos tenues les plus chics et revête le statut « d’indispensable ».

Mais alors, comment peut-on encore tenter d’améliorer cette pièce phare de nos gardes robes ? 

Un futur tout neuf… ou plutôt recyclé pour les chemises ?

La prochaine évolution de la chemise, déjà bien abordée, pourrait alors être des chemises éco-responsables et éthiques comme celles de But You’re French. En effet, notre marque de vêtements 100% fabriqués en France n’utilise que du coton 100% biologique certifié GOTS.

But You’re French utilise également une autre fibre révolutionnaire : le Seaqual, du fil marin issu de plastique recyclé trouvé dans les océans.

Ces fibres plus respectueuses de l’environnement pourraient alors être une nouvelle réponse à l’évolution de la mode, qui s’est, ces dernières années, transformée en fast fashion et allant alors à l’encontre de la nature.

Les chemises, et vêtements éthiques de manière plus générale, représentent alors le futur de la mode.

 

Par Kaciane Precigout

 


Older Post

x